Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Ethos" c'est quoi le souci? C'est un souci au moins?

  C'est vrai que des programmes qui aident les populations dans les histoires de catastrophe nucléaire il y en a peu...très, très peu...

 

  En règle générale, les gouvernements des pays concernés par une catastrophe se débrouillent avec les sociétés d'exploitation des centrales...(La société "Tepco" pour le Japon récemment) pour gérer les populations concernées par une future contamination radioactive suite à un accident technique grave à l'intérieure d'une centrale et les évacuer...

  Leurs programmes sont donc avant tout des programmes d'évacuations, afin d'éloigner les populations de la source radioactive, pour les préserver, contrôler et surveiller leur santé dans le but d'éviter :

1_ Le développement de cancers radio_induits. Il est vrai qu'un certain nombre de cancers sont aujourd'hui mieux soignés qu'ils le furent il y a de cela quelques années et que la mortalité liée aux cas de cancers a baissée mais il n'en reste pas moins que les soins coûtent chers et que la vie de ceux qui ont survécu à un cancer est plus difficile qu'avant leur maladie. D'autre part nous pouvons dire cela dans nos pays normaux, riches, et bien construits où de très nombreuses personnes ont accès à des soins de qualité grâce à notre merveilleuse sécurité sociale proposée à la réalisation ou inventée il y a de cela plus de 75 ans par le Conseil Nationale de la Résistance dans la France d'après guerre. Beaucoup d'autres pays ont déjà du mal à se fournir en aspirine alors les cancers...

2_ La transmission aux enfants de malformations congénitales et de maladies génétiques.

3_ La destruction de la santé de ceux qui sont soumis aux petites doses radioactives quotidiennes.

  En règle générale donc personne n'est obligé de gérer la présence de la radioactivité au quotidien et il n'y a pas d'autres "programmes" à mettre en place!!!

  Le reste se passera dans le silence des terres abandonnées désormais à ce que pourra faire la nature (Pour par exemple ce qui concerne l'accident de 1986 en Ukraine à Tchernobyl plus précisémment) sans plus d'êtres humains ni de programmes spécifiques pour en protéger la survie et la perpétuation...


(perpétuation c'est la reproduction sur plusieurs générations mais ça fait plus joli et comme c'est gratuit j'en profite "yahou wapiti wapiti!!! et youpi"!)

  Donc, disais-je... mis à part l'abandon, la désertion et la fuite, il n'y a rien...ben non rien d'autre normalement.

   J'ai bien dit NORMALEMENT car dans ces histoires de catastrophes il existe une normalité. (oui oui )

Quelle est-elle cette normalité????

(ça c'est pour les gens qui ne voit pas ce que c'est 0_° C'est quoi?! Ben c'est la normalité ducon!)

En quoi consiste t-elle???

(Bon, comme on est sympa ici et qu'on essaie de se rendre utile au cas où sait-on jamais bref....On va essayer de la définir pour voir. Oui "on" ! J'ai bien écrit "on"... C'est un peu une manière de s'universaliser à peu de frais...Comme on dit dès fois "on" c'est un peu pour les cochons mais pas trop parce qu'aussi c'est pratique alors on l'utilise! Donc je disais ON est un peu deux dés fois, parce qu'il y a mon double raisonnable et l'autre qui voudrait passer sa vie à écrire de la poésie, à écouter des chansons d'amour et à dessiner des fleurs roses avec un ciel bleu dans un lit rempli de peluches en fumant des clopes et en buvant des cafés ou des thés vert à la menthe, mais bon lui il est un peu barge parce qu'il ignore que dans la vie personne ne fait ça surtout passé quarante huit et quelques années! Ben oui je vous l'avez dit ça craint un peu...Bref, bref...)

A quoi ressemble t-elle???

(et si jamais on la croise par hasard on devrait la reconnaître ATTTENTION C'EST ELLE! VOILA! J'AI RECONNU LA NORMALITE A SA DEMARCHE....PAR EXEMPLE)

Bon....Trêve de plaisanteries qui détendent un peu quand même vu que le sujet est très légèrement énervant mais c'est léger hein on ne va tout de même pas se faire des cheveux blancs à cause de trucs qui se passent à des milliers de kilomètres d'ici, un peu quand même parce que ça pourrait quand même par finir par nous toucher ici mais bon pas maintenant on a encore un peu de temps...

Donc on ne s'énerve pas trop mais un tout petit, tout petit peu.

Au cas où ça nous arriverait ici et qu'on ne saurait pas trop quoi faire et qu'il y aurait le sait-on jamais des trucs un peu bizarre dans la gestion de nos "futurs corps en danger" alors mieux vaut se préparer en s'interrogeant et en réfléchissant un tout petit peu mais rien qu'un peu, hein. On va pas se faire mal à la tête non plus ni se mettre à faire un doctorat en physique nucléaire pour y comprendre un peu quelque chose quand même...

Ce serait un peu bizarre voire même légèrement incongru 0_° ou un peu pas très raisonnable aussi comme ces gens qui voudraient passer leur vie à écrire des poésies en écoutant du Chopin en dessinant des vers de terre arc-en-ciel en buvant de la décoction de plante verte douce et parfumée à la menthe.... bref un truc un peu dingue quand même!

  La normalité dans le cas précis des catastrophes ou accident nucléaire c'est l'évacuation des populations concernées je l'ai déjà dit et je le répète sans honte parce qu'il vaut mieux le savoir trois, dix fois qu'une seule fois!

D'ailleurs à ce sujet, il y a un peu partout sur internet des textes mieux rédigés et écrits par des gens dont c'est le métier qui parlent poliment de ce programme et de ce qu'ils en pensent, comme l'extrait de texte qui suit :

 

Vivre dans le jardin nucléaire avec Ethos,

un crime contre l'humanité

 

Pierre Péguin, automne 2016 

 

Pour reprendre les termes d'une récente tribune libre*, les aménageurs de la vie mutilée (vie dite aussi demi-vie**), prétendent que la contamination, dangereuse en principe, s’avérerait en fait inoffensive dans la vie réelle.

C'est un mensonge d'une extrême violence, une insulte aux proches des victimes et aux survivants, dans le but de restreindre les évacuations et les mesures de protection, exposant ainsi les populations touchées aux terribles dégâts sanitaires.

C'est un crime.

Il s’agit donc d’endiguer l’horreur des effets de la contamination en la camouflant, en prétendant qu’on peut échapper au danger en s’y confrontant, en gérant sa peur. 

Car il s'agit bien en effet de bloquer toute velléité d'hérésies remettant en cause la religion de l'atome, et pour cela d’emplir discrètement les hôpitaux de malades et les cimetières de victimes, plutôt que d'évacuer et de soigner les populations des terres devenues inhabitables. Pas question donc de reconnaître l'inhumanité et la terrible dangerosité de l'atome.

Dans ce qui suit on va voir comment et pourquoi tout est fait pour cacher le crime atomique et ce qu'il en coûte aux populations, avec une grande responsabilité de la nucléocratie française et en particulier de deux de ses principaux représentants Jacques Lochard et  Gilles Hériard-Dubreuil.

 

  Donc en fait, si l'on reprend de plus près...l'histoire de ma découverte du programme Ethos et ce qui m'a incité à critiquer vertement ce programme lorsque j'ai entendu parler de lui.

  Et m'a incité à écrire cette très jolie phrase qui à moi me plait bien, voire que j'aime beaucoup et dont j'admire le style ironisant et méchamment "burné" en bref qui claque un bon coup! Gifle.

ETHOS un programme qui vous voudra du bien quand il aura trouvé ce qu'est le bien.

 

ETHOS  _Ça ressemble à ça! C'est propret, c'est bien écrit, c'est séduisant et ça a l'air d'avoir un intérêt car cela parle intelligemment des problèmes que rencontrent les populations et comment leur apporter une aide effective...Oui, oui...Il y a même des jolies photos avec de jolies dames tranquilles et des enfants tout mignons. Dans ce monde merveilleux, tout semble aller pour le mieux et on se demande bien qui pourrait venir se plaindre d'un programme aussi ingénieusement conçu, aussi doux à la vue et aussi bienfaisant à l'esprit. Personne, je pense. Toutes les bonnes conscience du monde peuvent regarder la présentation de ce programme et penser que le monde est merveilleux, que ces gens sont extraordinaires de consacrer autant de temps au sauvetage de ces pauvres gens du bout du monde et que franchement par les temps qui courent avec l'égoïsme et l'individualisme qui nous menacent toutes et tous, il est bien évident qu'il s'agirait presque d'héroïsme si on n'y regardait pas de plus près, d'aussi près qu'il est possible de regarder... voire....ce n'est pas que nous sommes malfaisants ici, c'est plutôt qu'on a un sens aïgu de la responsabilité de chacun dans le bonheur de tous et surtout que l'on considère que la santé et la préservation de la vie sont bien évidemment l'affaire de toutes et tous....voire...donc...regarder de plus près par exemple, en recherchant dans les archives pour retrouver les vrais "héros" de ces temps où l'on apprenait juste qu'une catastrophe nucléaire avait lieu à l'est de l'Europe...

ETHOS donc, un programme qui vous voudra du bien quand il aura trouvé ce qu'est le bien.


(parce que c'est pas si facile que ça à trouver voire un peu dur apparemment puisqu'il y'en a dès qui trouvent pas....C'est par où le bien, qu'y s'disent les gars? Euhhhhh. Et là ils sont en train de chercher...Bon c'est emmerdant parce qu'apparemment y trouvent vraiment pas et y font des confusions énormes entre "aider", "secourir", "sauver" et d'autres trucs comme "parader en prenant l'air important des gens qui connaissent le souci" alors qu'en vrai y vont pas y changer grand-chose, si p't-être en refaisant la peinture de la crèche. C'est sûr que les petits cancéreux vont aimer la couleur pendant qu'on leur fait des soins de confort en attendant la fin du problème, c'est à dire la fin de leur vie, qui mettra beaucoup de temps parce qu'on leur fait des soins de confort avec de l'argent Européen et que ça marche un peu, si, si, ça retarde la fin.)

Ahahahaha non mais quelle drôlerie! Quel humour... bref je me sur-épates de canard, en passant!

ETHOS on l'a déjà dit ici est un programme Européen, qui vise à accompagner les populations concernées

(Comme vous, on trouve ça sympa comme démarche! Comme ça les gens que l'on ne sauvent pas, ils ne meurent pas seuls : Ils sont...a-ccom-pa-gnés qu'on vous dit. Peut-être qu'ils s'emmerdaient alors on s'est dit, tiens! Et si on leur trouvait des potes pour les accompagner. Ils ont un peu de sous, c'est sympa. Ils vont pouvoir changer les revêtements des sols et les rideaux!)

dans leur vie au quotidien avec la radioactivité!!!!

(parce qu'il est vrai que la vie au quotidien avec la radioactivité, ce n'est pas de tout repos voire on trouve ça un peu mortel comme truc...si vous voyez ce que je veux dire...)

Otes-toi donc de là que je m'y mettes et vite!!!!

Et relis bien tranquillement, aussi tranquillement et doucement que tu peux!

Ça y est tu l'as?

Oui mon amie, tu as bien lu!

Et tu as surtout extrêmement bien compris! 

Il y a bien marqué au dessus :

"qui vise à accompagner les populations dans leur vie quotidienne sur des territoires contaminés pour être plus précis"!

Bon, restons calme! 

Au début ben... tu fais comme tout le monde : " Tu gueules! Non mais oh! Ça  va pas moi j'ai rien fait là! Oh!!! On n'a pas changé les couches de mes mômes ensemble!

Je ne vais certainement pas aller vivre sur des territoires contaminés pour profiter du programme ETHOS! 

Non mais ça va pas! J'ai rien fait que j'vous dis! J'ai tué personne! Mamaaaaaaaaaaaaaaannnnn!

Je te comprends mon amie, au début ça fait un peu bizarre à la première lecture.

Ça fait genre qu'on se fout de ta gueule un peu quand même.

Si....si quand même un peu.

J'ai eu la même impression de bizarreté!

(Oui, oui. Bizarreté existe. Je viens de l'inventer. Evidemment c'est un mot nouveau dont vous ignorez le sens ce qui est normal, parce qu'il est nouveau ce mot. Donc bizarreté c'est comme une bizarrerie mais avec un T. Ça fait pire! C'est pour ça qu'on met un T comme ça c'est encore plus bizarre, c'est sûr. Bref, ne me remerciez pas ! Mon temps perdu, je vous le donne de bon cœur!)

Parce que quand même vie au quotidien et radioactivité ça va pas ensemble comme mots, ben non même pas du tout! (Tiens je sais que je l'ai déjà dit mais voyez vous je me répètes. Ça c'est parce que ça ne fait pas 1+1=2 dans mon cerveau! Oui je suis un peu vieille aussi et j'ai un peu du mal à suivre aussi oui. Donc je suis obligée de me le répéter et comme vous lisez, ça vous le répètes à vous aussi, c'est cool non? )

C'est comme un cercle et un rectangle, tu cherches mais tu vois pas ce que cela fait ensemble exactement.

Donc tu te dis qu'il y a un souci. Y'a un souci que j'me dis, je regardes les deux et je vois bien que ça peut pas coller même en étant très intelligent, on n'y arrive pas.

Ça marche pas!

Donc tu regardes autour pour voir si par hasard y'aurait pas quelqu'un qui pourrait te dire ce que ces deux machins font ensemble ???? On ne sait jamais quelqu'un d'un  peu moins con que son voisin...Ça se pourrait? En cherchant bien, ça devrait exister quand même...M'enfin?!

Mais personne répond et c'est bizarre comme truc mais tu ne comprends rien à l'histoire, voire totalement rien.

Donc tu gueules!

Et tu gueules, et encore et encore et encore un peu jusqu'à temps que tu comprennes qu'il faut expliquer poliment et tranquillement le souci de manière à ce que quelqu'un puisse te comprendre et enfin essayer d'alerter le deuxième voisin qui lui alertera la cousine de sa tante puis le frère de son arrière grand oncle de manière à ce qu'à vous tous vous constituiez un mouvement de lanceurs d'alertes afin qu'enfin éclate l'horrible vérité qui va faire pleurer dans les chaumières et inciter tout le monde à la révolte (comme sur le Bounty mais en pire) et à la demande d'explication puis au changement de loi sous la menace imminente de changement de pays ou autre menace (je ne sais pas encore laquelle mais je cherches) qui ferait très peur et qui pourrait avoir un effet.

Pourquoi te demandes-tu l'air un peu perdu?

Ben parce que sinon on obtient rien et tout le monde se fout de toi et le problème reste entier comme un marron sur une dinde! 

Voilà en résumé ce que tout être humain normalement constitué se dit, pense ou s'inciterait à penser comme ça en passant.

Après en réfléchissant (attention à la tête) quelque chose de nouveau t'apparait mais là il faut réfléchir.....réfléchir.....réfléchir.....réfléchir.....réfléchir.....réfléchir très, très, très longtemps pour que ça apparaisse....(encore un petit coup) réfléchir.....réfléchir.....(c'est beau non le pouvoir de la répétition....) parce que c'est caché en vrai.

Le souci du départ

(on reprend parce que sinon on ne comprend rien et on aurait l'impression que de la très, très mauvaise foi ce serait glissé dans le propos sans quo'n n'y prenne garde mais comme on y prend plus que garde, on peut essssssspliquer dekoicestydonckeçacause !!! 0_° Hé oui! On sait koikondiparici)

c'est que quotidien et radioactivité ça ne va pas ensemble du tout!

Ça va! On a bien compris... sauf que...

En réalité, vu le peu de moyens dont disposent les populations concernées, en l'occurrence là il s'agit  des populations de Biélorussie, et surtout vu le peu de surveillance réel et le peu de suivi accordé à ces populations, 

(et c'est un euphémisme! Voir y'a personne pour eux en vérité et on les laisse crever trankillou),

o
n se dit qu'un programme qui peut leur apprendre à vivre sans se contaminer en boucle ne peut pas leur faire de mal...et c'est la première idée qui nous traverse l'esprit! (Je l'ai déjà dit aussi? M'en fous, je l'répètes!)

Pourquoi ne pas venir au secours de gens dont tout le monde se fiche et qui apparemment survivent dans des conditions difficiles?

Apparemment rien de très anormale, ni de très bizarre, ni de très inquiétant au premier coup d'œil...Apparemment seulement car quand on commence à comparer les résultats des rapports provenant de ces programmes (Leur stratégie criminelle va même jusqu'à annoncer que les dommages subis par les habitants ne sont pas dus à la radioactivité, mais à la peur et la phobie du nucléaire qui les rendent fragiles et malades) et les conclusions des médecins, pédiatres, ou autres chercheurs qui eux sont chargés de la santé des populations concernées et notamment  de celles des enfants et des adolescents et qui cherchent à se faire entendre depuis des années, on se dit que quelque chose de très bizarre est en train de se passer devant nous! 

D'après un autre organisme indépendant français la Criirad (qui est une association de référence pour ce qui concerne la lutte contre la désinformation en matière de nucléaire que vous pouvez aider à survivre grâce à des dons, tout comme l'ACRO qui est une association de référence pour la surveillance des taux de radioactivité sur le territoire français.) ce qui se passe en réalité et non en désinformé ressemblerait à ce que dit un extrait de ce texte :

Extrait :

"Le lobby nucléaire cherche à établir des directives en vue du prochain accident nucléaire (…)

Ceci implique de considérer comme intangible le dogme de la non-nocivité des faibles doses de rayonnements ionisants. (...)

Les responsables d'Ethos ont demandé au ministre biélorusse chargé des problèmes de Tchernobyl de se substituer à l'institut indépendant de radioprotection Belrad, dirigé par le Professeur Nesterenko, dont ils utilisaient les données de mesures depuis quelques années.

La lettre du ministère, du 25 janvier 2001, communiquait en conséquence au directeur de Belrad, que la gestion d'une série de villages du district de Stolyn lui était enlevée au profit de Ethos-2, « conformément à la demande de ces derniers. »

Depuis, Nesterenko doit composer avec les nucléocrates français.

Il avoue en privé qu'il s'allie "avec le diable" pour pouvoir continuer ses travaux, en espérant pouvoir faire éclater un jour la vérité.

Car, pour Nesterenko aussi, il n'y a aucun doute : le césium, même ingéré en quantité modeste, s'accumule dans les organes et entraîne des maladies graves.

Pour lutter contre l'incorporation du césium, il promeut un traitement à base de pectine, un produit tout simplement tiré de la pomme.

Comme par hasard, les "responsables" des programmes Ethos et Core dénigrent cette solution : reconnaître l'utilité de la pectine serait avouer que le césium est dangereux parce qu'il s'accumule dans les organes.

Et donc qu'il n'est pas possible de vivre en zone contaminée.

Et donc que l'éventualité d'une catastrophe nucléaire est intolérable.

Et donc que la meilleure chose à faire est de fermer au plus vite les centrales nucléaires.

Dès lors, on conçoit aisément que le lobby de l'atome ne souhaite pas que l'opinion publique connaisse la vérité et en tire les conclusions qui s'imposent.

Voici bien la réalité des indignes méthodes du CEPN (EDF, Cogéma, CEA, IRSN), des programmes Ethos et Core, alliés au régime biélorusse.

Comme toujours, l'industrie nucléaire étouffe la vérité pour essayer d'imposer ses propres conclusions.


Pourtant le cynisme de l'intervention pourrait commencer à t'apparaître... 

Attends tu va mieux comprendre, je vais te trouver un exemple parlant :

_ Imagines un pompier venu au secours d'une population et qui finalement au moment de son arrivée déclarerait : "Bon finalement ça n'a pas l'air d'aller trop mal, on va vous laisser là. Non, non, nous on ne vous emmène nulle part...On est là pour évaluer la profondeur des brûlures et on va vous laisser vivre au milieu des flammes parce qu'on n'a rien de mieux pour vous".
 Bon en terme de vie à proprement parler cela risque de durer assez peu longtemps mais bon...

Si les pompiers agissaient ainsi, ça ferait un genre de truc bizarre à tout le monde et spécialement à ceux qui sont victimes d'incendie!
 

En revanche, s'il y a deux millions d'hectares en feu et que les pompiers sont débordés on pourrait à la rigueur vous dire dans certaines conditions de rester chez vous et d'arroser à mort tout ce qui entoure la maison c'est à dire le jardin, les murs extérieurs, etc etc...mais ce serait pour une courte durée.

Est-ce le cas pour la population de Biélorussie?

Y aurait-il d'autres urgences sanitaires en Biélorussie qui auraient pu justifier ce genre de comportement?

Pas exactement.

Ce qui produit donc des critiques justifiées des programmes de "la culture du risque "comme on dit, comme ETHOS, CORE, SAGE qui sont mis en place pour aider les populations qui vivent dans ces conditions. 

Et ces critiques bien entendu sont un peu voire carrément hyper fondées, parce qu'en réalité il y a deux raisons principales qui devraient vous inquiéter voire vous interroger sérieusement!

La première, c'est que le cynisme de la chose ne choque personne et que l'on va même jusqu'à enrober la chose dans un "package intello" de haute qualité avec un terme joli et bien pensant formé pour faire gentiment passer la chose sans inquiéter personne : "La culture du risque".

C'est beau non? Tu trouves aussi. Oui je sais le français est beau.

La seconde?

C'est que les expérimentations sur les humains et la radioactivité avec tout ce que l'on sait déjà ne devraient pas avoir lieu
même si on apprend des choses ce n'est pas un argument valable puisque les humains ne sont normalement pas fait pour subir des "expérimentations" qu'elles qu'en soient la nature.

Les derniers qui s'y sont essayé (eux par exemple) ont d'après ce que j'en ai su des sérieux soucis avec la justice donc si on n'est pas trop idiot on ne recommence pas!!!

( Je sais, c'est un : "Point Godwin!" C'est quoi un "Point Godwin!" C'est quand on parle de La Seconde Guerre Mondiale alors qu'apparemment rien ne se compare à La Seconde Seconde Guerre Mondiale qui est inégalée à ce jour en terme de saloperie mais moi j'aime bien parce qu'enfin c'est rigolo! Ça emmerde tout le monde et quand quelqu'un déclare : "Point Godwin!" il se sent très, très, très intelligent, alors pourquoi ne pas laisser quelqu'un se sentir très, très, très intelligent grâce à nous et puis de toute façon je compare ce que je veux avec ce que je veux, en plus. Tiens et si je comparais un poireau et une carotte?)

Bien entendu...On vous rétorquera que personne n'expérimente quoi que ce soit sur ces gens et qu'on leur apprend juste des trucs en étudiant leur mode de vie....

Mais si! Je maintiens.


On expérimente sur la population Biélorusse la vie dans un environnement ultra contaminé par la radioactivité et on s'apprête à faire à peu près la même chose au Japon, afin de savoir de quel manière survivre lorsque des poussières radioactives se sont déposées à peu près sur tout ce qui entoure une population et que l'on ne peut ni respirer, ni manger, ni encore moins boire et que donc la vie des humains devient problématique...Ces gens sont utilisés comme "cobayes" car on cherche à déterminer précisémment comment vivre dans cet environnement contaminé alors qu'on ne le peut pas, même en arrêtant de consommer des aliments radioactifs car, l'effet des radionucléides sur l'organisme c'est un peu comme le loto, il suffit d'une fois...Ce qui signifie qu'un seul tout petit radionucléide est capable à lui tout seul de détruire des cellules qui en ne parvenant pas à se réparer correctement produiront un cancer, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle les taux de contamination radioactive dans notre pays sont si bas 1 millisivert par an.

Parce qu'il y a deux sortes d'actions de la radioactivité sur l'organisme l'accumulation dans les organes et l'action d'une seule particule qui peut suffire à détériorer assez une cellule pour la contraindre à développer un cancer en n'ayant pas la capacité de se réparer...ou bien d'être à l'origine de futures malformations congénitales graves transmise lors de la conception d'un enfant.

Or mon ami ce que tu ignores à peu près comme moi c'est qu'il y a tellement de centrales et autres possibilités d'accidents nucléaires comme les ogives nucléaires, les sous-marins et encore d'autres gentils "bidules", que l'on sait en ayant fait Mathématique seconde langue après avoir fait Français que bien évidemment en appliquant une simple règle statistique, il n'est pas difficile de savoir que nous aurons tôt ou tard notre tour en Europe et que nous pourrons difficilement évacuer la moitié de la France, de l'Allemagne ou de la Turquie (Je sais c'est pas en Europe mais bon, j'avais plus d'idées comme pays) en Angleterre, en Irlande ou en Écosse car figurez-vous qu'eux sont déjà en train de trouver du travail à la moitié de l'Afrique qui subit le changement climatique et dont les réfugiés font la Une des journaux du soir, encore que, pas tous les jours...

Donc disais-je comment se passent "les essais" qui ne disent pas leurs noms sur les populations....
Au début, on laisse passer les personnes âgées en disant qu'eux, ils seront mieux pour vivre dans leur maison d'origine puis dans quelques mois ou années, on laissera des petits couples s'installer puis peu à peu d'autres jeunes couples...que l'on laissera enfanter dans ces conditions, (environnement radioactif) puis après il sera bien sûr simple de traiter les gens qui s'élèvent contre le sujet d'être inhumain (!) d'empêcher des gens de faire des enfants dans leurs maisons traditionnelles où ils se sentent chez eux, avec leurs traditions et gna et gna et gna...eux etc etc etc....sinon ils ont des problèmes psycho-sociaux, on les harcèle et ils finissent par préférer le suicide...bref ceux qui leur refusent le retour chez eux sont des monstres qui préfèrent voir ces gens devenir dépressifs et suicidaires plutôt que de les laisser rentrer chez eux comme ils en ont envie....et se contaminer tranquillement et tiens... pourquoi pas...tant qu'on est là..... essayer de les aider en leur apprenant quelles sont les comportements alimentaires par exemple qui vont être les plus dangereux pour eux et quelles bonnes habitudes de vie quotidienne adopter afin de voir si sait-on jamais on pourrait tout de même vivre dans un environnement contaminé malgré tous les rabat-joie (des scientifiques certainement : " Il n'y a qu'eux pour être aussi pénibles, incorruptibles, pisse-froid! " Bref ) qui nous rabâchent la même chose depuis tant d'années et qui ont fait grimper le taux de suicide à cause de leurs prévisions "catastrophisantes" et les dépressions à cause de leurs mauvais présages, ces affreux : "On ne peut pas vivre dans un environnement contaminé, ce n'est pas la peine d'essayer!"

Ouais, mais nous on est au Vingtième et unième Siècle et nous sommes bien plus intelligents, instruits, smart et Iphonés que ces antiquités du vingtième siècle qui elles ne connaissaient ni internet, ni la machine à café Nespresso, alors bon.

Donc avant on ne savait rien, maintenant grâce à Wikipédia on sait tout, on peut tout faire, on est les plus forts, on va essayer de se rendre utile.... On va y arriver qu'on vous dit. Si, si faîtes nous confiance, on a plein d'idées, on utilise notre intelligence collective et internet, on ne peut que trouver..."
Wahou! Impressionnant tant de bonne volonté...Bref, laissons donc ces nouveaux "supermen" à leur intelligence collective et allons voir si les abeilles ont survécu aux pesticides de Monsanto! (bon moi ça va j'ai réussi à échapper aux maladies neuro-dégérénatives, mais il va falloir que j'arrête les légumes OGM et que je me remettes à la viande rouge...! En fait cette phrase est un mantra contre les Végan, j'aime pas ça. Végan si vous passez par ici _allez manger, premièrement_, ce qui m'étonnerait fortement puisque mon blog est aussi "hype" qu'un derrière de galinacée ou cul-de-poule pour les fermiers, bref, allez voir ailleurs qu'on vous dit : ce blog est cent pour cent viande de vache française et entends le rester merci!)
 
Pour avoir donc une idée de la propagande dont vos douces oreilles se feront alors les réceptacles, lisez certains articles et vous lirez ce même genre de propos déjà répandus par des gens pour qui ce n'est pas un problème, puisqu'ils n'y vivent pas (dans les contrées contaminées) et qu'ils peuvent se donner des postures d'humanistes à peu de frais (ben ouais c'est pas cher, c'est gratuit même!) et bien parader pendant que leurs bons conseils produiront des tas de petits enfants à moitié morts, à moitié estropiés, à moitié nés de travers, voire totalement handycapés, etc etc etc et donc voilà quoi!

A ce moment-là, il ne sera plus possible de faire quoi que ce soit et tous se sentiront obligés de pleurer sur la condition de ces pauvres gens et bien qu'à ce moment cela sera parfaitement normal, on aura une ou deux pensées toute douces pour toutes celles et ceux qui prévenaient et qui disaient que l'on ne devrait pas autoriser les populations à rentrer sur ces territoires contaminés car la vie y serait trop dur et le taux de morbidité infantile trop déprimant pour tout le monde! Bref!!!

Et qu'il serait parfaitement irresponsable et "jean-foutre" (un copain de "foutraque") de les laisser rentrer vu la vie qui les attend! Mais que ça les gens qui se donnent des postures d'humanistes qu'ils n'ont jamais croisés n'en ont visiblement rien à "secouer" et qu'à part balader leurs égos hypertrophiés et se donner des airs hautement intelligents, la vie, la vraie vie des gens, ça ils s'en fichent éperdument.

Oui, oui et on les laisse  tranquillement crever pourra t-on à juste titre répondre poliment.

Parce que quand on dit à quelqu'un qui n'a rien à manger qu'il doit cesser de manger par exemple ce qui le nourrit habituellement dans le cas de certains Biélorusses il y a le gibier dont le sanglier (qui lui se nourrit de champignons qui eux récupèrent la radioactivité de la terre) et qu'on ne lui donne rien pour remplacer sa nourriture habituelle eh bien on fait preuve de cynisme....

Parce que l'on sait que cette personne va être condamnée à mourir de faim si on lui retire le peu qu'elle a et qu'on ne lui apporte aucune aide pour remplacer sa nourriture d'origine.

Voilà ce que l'on nomme le cynisme. C'est de faire semblant d'apporter de l'aide alors qu'en réalité on aggrave la situation de la personne concernée.

Ainsi se terminera la polémique qui en est une si l'on veut car d'ici de nos gentilles petites vies nous ne changerons rien à l'affaire  (puisque dans nos maisons il n'y a pas de place pour la population Biélorusse. _"Aucune idée pour vous mais chez moi c'est sûr!") même si nous pouvons à juste titre toujours nous sentir profondément révoltés par la démarche qui nous semble scabreuse et cynique, voire totalement "foutraque"!

Evidemment, nous ne sommes pas ici en charge du problème, seulement de la critique des "pauvres" solutions trouvées qui n'en sont pas car nous le répétons ici comme c'est notre devoir de le faire en partageant le peu de connaissances que nous avons sur le sujet. Il nous semble légitime de le faire puisque nous sommes généreux et que nous aimons bien être ainsi. Car cela nous rend fier.es de nous même, que cela nous va pas mal et surtout c'est certainement très utile à toutes celles et ceux qui pourraient se laisser entrainer sur une pente légèrement savonnée sans le savoir et qui soudain se souviendraient qu'il n'y a pas que des gens méchants, avares et cupides sur terre mais aussi de très gentilles personnes pour qui le bien commun n'a pas encore été remisé au rayon des vieilleries désuètes et surrannées...et qui pensent que les autres méritent d'avoir des informations un peu utiles quand on peut leur transmettre.

Même si nous savons que la démarche pourrait partir d'un bon sentiment.
(Bon ça on n'en sait rien, mais on peut préférer penser positif que négatif c'est plus sain pour les neurones!)

Face à la radioactivité, il y a peu de solutions et c'est bien la raison pour laquelle la solution la plus économique et la plus sûre à employer c'est celle qui a été jusqu'ici employée et qui consiste à évacuer sans aucun délai et à empêcher les populations d'y retourner.

Parce que le souci ce n'est pas d'avoir à gérer les problèmes psycho-sociaux des gens évacués mais c'est d'empêcher la reproduction sur les terres contaminées car on sait, on en est certain! C'est du sûr à cent pour cent voire à deux cent pour cent! Tout retour à la vie est impossible et si jamais on laisse faire par lâcheté, paresse ou désintérêt voire les trois en même temps, on se retrouve avec des gens qui vont vivre la moitié de leur vie à l'hôpital en attendant la mort qui ne tardera pas à survenir car jamais leur corps ne s'habitueront à la radioactivité!

(Il n'y a pas de mutations génétiques à attendre qui pourrait laisser à penser qu'il nous sera un jour possible de vivre dans un environnement radioactif! Il y a peut-être des gens sont les organismes résistent mieux que d'autres mais cela ne constitue pas une preuve qu'il y a une possibilité de passer au travers des multiples et graves conséquences pour la santé pour l'ensemble d'une population car il existe toujours des cas un peu "extraordinaires", mais ces "cas" ne permettent pas de tirer une généralité permettant de passer d'une unité à un ensemble...et surtout ne permettent pas de penser qu'au bout de plusieurs générations les organismes d'une population entière pourraient "s'habituer" à la présence quotidienne de certains éléments radioactifs tels que les particules de césium 137 et de Strontium 90 qui sont apparemment d'après ce que l'on sait, les particules les plus toxiques pour l'homme. Non. Plus que non. Un bon milliard de fois : non et encore NON! La conséquence  pour une population donnée de la fréquentation régulière, constante et interne de la contamination radioactive est la disparition, purement et simplement! Si le renouvellement des générations ne se fait plus (à cause 1_ Du nombre de décès d'enfants puis 2_ Du nombre de décès d'adolescents) c'est mathématique la population décroît puis disparait...Cinq ou six générations suffisent! Et cela va assez vite finalement. Voilà la plus importante conséquence de la fréquentation quotidienne d'une population avec la radioactivité et elle est définitive!)



Il faut être plus que clair la dessus et ne jamais cesser de le répéter, de le marteler, jusqu'à temps que cela rentre dans le cerveau de toutes celles et ceux qui ont des doutes sur le sujet!

Parce que ces doutes non fondés permettent à certains de prendre des décisions révoltantes et à autoriser des retours sur des territoires contaminés où la vie des gens ne sera plus qu'un vieux souvenir remplacé par un succédané de vie dont le quotidien sera lui aussi remplacé par une sorte de quotidien en milieu carcéral, où le maton serait le radionucléide et la condamnation éternelle sera de lutter pour ne pas se contaminer soi et les siens.

Non seulement ces gens n'auront plus jamais la sensation de vivre librement mais plus jamais non plus la sensation de vivre tout simplement.

L'inquiétude et l'angoisse accompagneront chacune de leurs journées et leur vie amoindrie leur paraîtra j'imagine bien moins agréable qu'elle ne l'était avant la catastrophe.

Cela semble à tout le monde une évidence, sauf pour les décideurs qui eux ne seront jamais condamnés à vivre cette "pâle" vie puisqu'ils vivent à des centaines de kilomètres à l'abri comme c'est souvent le cas de ceux qui prennent des décisions sans conscience!

Je vous laisseet encore quelques articles pour vous permettre d'aller plus loin sur le sujet si vous le souhaitez.

Et puis si par hasard vous voulez savoir comme ça en passant où se trouve le plus proche point nucléaire près de chez vous (ch'sais pas moi au cas où vous voudriez vous servir ou faire des réserves) il y a un site qui nous rend service même s'il se fait traiter de propagandiste de première en boucle et depuis des années par des gens qui passent à la télé et qui "propagandent" (Oui, oui vous avez bien lu.....Je viens d'inventer un verbe, vous avez vu c'est magique on prend un nom commun comme "propagande" et on le transforme en verbe avec une terminaison en er : magique, je vous l'avez bien dit!) de manière absolument vicieuse et constante dans les oreilles de milliers de gens qui ne leur ont pas demandé autant de sollicitude alors qu'on a tant besoin de gens comme eux, qui alertent et font prendre conscience des problèmes qui existent et dont on devrait tous se méfier!

Bref, ici on n'est pas payé pour dire quoi que ce soit au sujet des médias vu qu'on s'en fout un peu (voire totalement je vous assure) parce qu'on sait lire et même écrire donc on n'a moins besoin d'images pour comprendre ce qui se passe autour de nous.

Bon sauf pour les "infos" parce que quand même c'est plus pratique et plus rapide et parce qu'on est quand même à peu près aussi paresseux que les autres, voire plus.

  

Les commentaires sont fermés.