Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le nucléaire : qu'est-ce que c'est et pourquoi ça me gonfle depuis au moins 20 ans!

    En réalité le nucléaire dont j'ai dit ici tout le mal que je pensais est une énergie irremplaçable.

    Je le sais.

    Tout le monde le sait.

    Pourquoi cette énergie m'énerve autant?

    Parce que c'est une énergie dangereuse.

    Vous me direz l'electricité aussi!

    Certes.

    Alors quoi encore?

    L'electricité tue mais ne contamine pas un environnement pour des milliers d'années bien qu'autour

    des centrales et pour cela nous prendrons l'exemple de la Hague en Cotentin, l'environnement est 

    mieux protégé qu'il ne l'a jamais été, il n'empêche donc qu'en cas d'accident nucléaire (fukushima) les

    dégâts eux sont irreversibles.

    Bref.

    J'ai vu récemment Monsieur Besson face à un type de la télévision s'agacer des critiques qui lui sont

    opposées... Bien sûr quand on est dans un gouvernement et que l'on doit faire face à des échéances

    financières régulières et importantes sentir qu'on vous attaque sur ce que l'on peut nommer des

    peccadilles peut avoir un côté agaçant.

    Il n'en reste pas moins que le débat démocratique dont rester ouvert sur toutes ces questions, et doit

    permettre à la critique d'exister même si les contradicteurs semblent de mauvaise foi.

    Mais moi qui aime tant la nature et qui pense que la préserver est un devoir pour permettre comme

    toujours  à tous de pouvoir ne serait-ce que de respirer tranquillement, ce qui dans certaines villes n'est

    pas une vue de l'esprit mais bien une réalité à laquelle tous sont confrontés.

    Ici par exemple dans paris, à certaines heures et sur certaines artères il est presque nécessaire de se

    munir d'un respirateur pour sortir de chez soi!

    Pour que ceci ne se généralise pas il est évident que la lutte contre la pollution est devenu un enjeu de

    santé 
    publique incontournable et risque de ne plus sortir justement du débat publique jusqu'à temps

    que des 
    solutions efficientes soit trouvées, dont le nucléaire il me semble fera toujours partie tant les

    risques 
    liés à cette activité sont importants.

    Ce Qu'il ne Faut pas oublier de Dire :

    Normalement et cela jusqu'à ce qu'un nouvel incident ne vienne

    déranger ma tranquillité vous ne devriez plus entendre parler du nucléaire ici.

    J'imagine que ça vous soulage d'un poids (quoique personne n'ait jamais été obligé de lire quoi que ce

    soit ici, on peut regarder les images ou écouter de la musique, je pense même qu'un jour je mettrais

    des mots croisés si j'arrive à vous en fabriquer de drôles!). 



     

  • ECrituriers de jours fériés!

    La pulsion ou la raison.

    Liste du genre de gens qui écrivent sur le net :

    Les "tourne en rond", les "je-n'ai-rien-à-raconter" et ça se voit!

    Les écrit-couturiers (ceux qui raccomodent tous les mots) entre eux et avec les autres.

    Les Fabricants de paix intérieur. 

    Les doux rêveurs.

    Les écrivains du Dimanche (ceux qui n'écrivent que le Dimanche, au son d'un oiseau et

    dans la lumière
    du soleil exclusivement), un peu cul-bénits, prudes et trop respectueux

    aux dires et aux pensées de 
    ceux qui "rentrent dans le lard" de tout ce qui se trouve sur

    leur passage souvent des murs et des 
    portes et qui ont un peu raté leur carrière de

    violeurs!

    Les pulsionnels (ceux qui écrivent ou se masturbant ou en s'affamant).

    Les obcénes qui n'ont que des gros mots, des tournures grossières, des interjections, des

    inventions
    "abracadabrantesk" sous leurs plumes.


    Ceux qui créent de nouvelles formes pour faire oublier le vide qui se trouve derrière.

    Les vendeurs de "glitter" et de "glam". 

    Les "généralistes" qui effacent leur visage de l'écran au fur et à mesure qu'ils écrivent.

    Les "copiteurs" de bas étage, mâles ou femelles, ces "neuneus" écrivent de ce qu'ils

    peuvent pomper à 
    droite et à gauche, en tentant vainement de se faire passer pour des

    écrituriers mais leurs tournures 
    creuses, ampoulées, leurs théories tirées des études du

    guide touristique de la culture ne font pas 
    longtemps illusion.

    Bref le "net" est rempli de gens de toutes sortes, de tous accabits, de toutes

    provenances qui écrivent, 
    des pages, des lignes, que dis-je des kilomètres de blablas qui

    donnent envie de relire un bon livre 
    comme peut-être "Cent ans de solitude", en se

    faisant un thé et en regardant les fleurs pousser. 

    Rire.

    Bon week-end à toutes et tous.