Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sédiments_Avant-Garde_© - Page 6

  • Diaz (un crime d'état)


    Diaz (un crime d'état) :

    Film militant qui fait le récit d'une descente de carabiniers dans un centre d'accueil de manifestants durant la première grande manifestation altermondialiste contre un G8 en 2001 à Gênes en Italie. 

    Retraçant un épisode ( dans la nuit du 21 au 22 juillet 2001) d'une rare violence à la fin de plusieurs journées de manifestation : le raid de 300 carabiniers dans une école soupçonnée d'héberger des militants "black bloc", ce film fait le récit des quelques heures qui précédent l'intervention de ces policiers dans l'école où dorment des militants altermondialistes jusqu'au moment de la bavure, les passages à tabac, les arrestations ainsi que le récit des humiliations des militants arrêtés, perpétrés dans les commissariats puis à la caserne de Bolzaneto.

    Qui se souvient de Gênes et de ces images de carabiniers italiens énervés faisant sonner leurs matraques contre les barrières de sécurité au journal de 20h en France et qui semblaient servir d'avertissement à qui serait tenté par rejoindre les manifestants qu'il ne s'agissait pas forcément de l'idée du siècle? 

    Qui se souvient de ces quelques images transmises par Internet sur un des sites de presse alternative Indymédia de l'intervention presque en direct de plusieurs compagnies de ces mêmes carabiniers dans le centre d'hébergement nommé Diaz afin "officiellement" de mettre la main sur les militants des "black blocs" accusés d'avoir saccagé plusieurs rues de Gênes en fin de manifestation et qui montraient le matériel informatique des journalistes détruit ainsi que quelques secondes de hurlements de manifestants alter-mondalistes au début de l'intervention policière?

    En dehors des militants, pas forcément beaucoup de monde j'imagine.

    On sort de ce film totalement secoué, écoeuré par les images de violence dont il a fallu supporter la présence en se demandant si on a bien fait de rentrer dans une salle de cinéma pour se faire tabasser moralement durant une quarantaine de minutes, sans compter le dégoût qui vous emplit à la vue de ces jeunes gens frappés à coup de matraques... Puis on se dit qu'on a bien fait. Parce qu'on se rend compte soudain à quel point se trouver confronté à la violence de l'état à travers sa police est terrifiant, à quel point on peut être vulnérable face à cette violence. On prend conscience qu'une manifestation peut toujours dégénérer et que rares sont les personnes à être préparées à faire face à de tels dérapages!

    On apprend aussi combien fût long le temps pour que la justice fasse enfin son oeuvre et que les actes de violences subis par plusieurs de ces mainfestants soient reconnus et que leurs auteurs soient jugés, notamment grâce à l'intervention d'Amnesty International et grâce à la ténacité des familles des victimes. Pourtant, le procès qui a eu lieu même s'il a permis de faire apparaître au grand jour les témoignages des victimes de ces violences graves n'a pas donné lieu à de réelles condamnations et l'on se retrouve totalement sidéré par l'absence de ces condamnations justement, condamnations toutes plus ou moins atténuées jusqu'à l'amnestie de certaines comme il est possible de le constater à la lecture de ce site :

    Récit des faits qui ont été reprochés et leurs conclusions judiciaires :

    Le 13 novembre 2008, après trois ans de délibération, le jugement a été prononcé dans le procès concernant le raid contre l’école Armando Diaz. En juillet 2001, 150 policiers avaient lancé un raid contre l’école en passant à tabac, dans leur sommeil, plus de 60 manifestants altermondialistes au point qu’ils durent être conduits à l’hôpital.

    Plus de la moitié des 29 inculpés ont à présent été relaxés, y compris tous les officiers de haut rang qui avaient été accusés. Tous ceux qui avaient été derrière les violences en 2001, dont un certain nombre occupent des postes importants dans l’actuel gouvernement, ont pu quitter le tribunal en hommes libres.

    Les 13 accusés restants, des policiers et des dirigeants de brigades, qui avaient été directement impliqués dans le raid, ainsi que deux policiers qui avaient fait des faux témoignages, ont été condamnés à des peines de prison allant d’un mois à quatre ans. Aucun d’entre eux n’aura à purger sa peine. La plupart des peines ont été assorties « d’un sursis » et toutes les condamnations restantes seront invalidées avec l’entrée en vigueur en janvier 2009 de la nouvelle loi d’amnistie du gouvernement Berlusconi. Le parquet avait requis au total 108 années de détention pour les 28 inculpés. 

    Les victimes et leurs familles qui s’étaient portées parties civiles ainsi que de nombreux observateurs au procès se sont écriés « honte, honte » à l’annonce des jugements. De nombreux plaignants ont annoncé vouloir faire appel devant la Cour européenne de Justice.


    Rappel des faits :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meutes_anti-G8_de_G%C3%AAnes_de_2001

    Témoin de la nuit de violence :
    http://multitudes.samizdat.net/G8-de-Genes-temoignage-de-Starhawk

    Presse:
    http://www.telerama.fr/cinema/films/diaz-un-crime-d-etat,435975.php
    http://www.20minutes.fr/cinema/1167777-20130604-diaz-scandale-a-italienne 
    http://www.metronews.fr/culture/diaz-dans-l-enfer-du-g8/mmfd!iU8L9cNrjz9o/ http://www.lexpress.fr/culture/cinema/diaz-la-critique-de-l-express_1254085.html

    Pour aller plus loin, récit, littérature :
    http://blogs.mediapart.fr/edition/bookclub/article/200510/le-spectre-de-genes-juillet-2001

  • Fresh summer "apéritif"!


    Pour accompagner un apéritif et ouvrir l'appétit, j'ai une recette.

    La voici : 

    Acheter une botte de radis, séparez-la de ses fanes. Epluchez-les jolis radis, nettoyez-les, puis

    réservez-les.

    Prenez un petit mixer ou presse-purée électrique.

    Jetez les radis dedans. Appuyez sur le bouton! Ca mixe mais pas longtemps.

    Noyez vos radis dans un jus de citron. Sortez le poivre noir, tournez le moulin à poivre. 

    Ajoutez l'estragon et un peu de sel. 

    Mixez! Un bon moment pour vous faire une sorte de purée très fine. Retirez le jus. (ou buvez-le ça

    dépend si vous aimez)

    Ajoutez une grosse cuillère de crème fraîche et du persil frais. Mélangez avec une cuillère. 

    Mettez la préparation dans un bol, le tout au réfrigérateur, un long moment au moins une heure. 

    Sortez un pain sympa complet, ou aux céréales pour changer et servez vous de la préparation pour

    faire des petites tartines.

    Préparez la bouteille de champagne, ou le vin blanc très frais.

    Et cherchez d'autres légumes à présenter de cette manière. 

    Il y a aussi les tomates concassées à l'ail et à la crème fraîche, réfrigérées aussi qui sont délicieuses

    pour un apéritif d'été.

    C'est prêt!


    La même en anglais! Yès oh yès we...more than can!


    To accompany a fresh apéritif and whet the appetite I have a little recipe : 

    Here it is! 

    Buy a boot of radih. Peel the radish, reserve it, take a small mixer or an electric potato-masher. 

    Throw radish inside. Press on the button! That mixes. But not for a long time

    Flood your radish in a lemon juice. 

    Take out the black pepper, turn the pepper mill. 

    Add the tarragon and a little bit of salt.

    Mix! 

    A good moment to make for you a kind of very "fine purée" but not too much.

    Remove the juice or...( drink it (depends if you like)

    Add a big spoon of "crème fraîche" and the fresh parsley. 

    Mix with a spoon.

    P
    ut the preparation in a bowl, the whole in the refrigerator, at least an hour.

    Take out a nice complete bread or to cereal for a change!

    Serve you of the preparation to make small sandwiches.

    P
    repare the bottle of Champagne or the very fresh white wine.

    Look for others vegetables to be presented in this way.

    There are also tomatoes crushed in the garlic and in the "crème fraîche", cooled also

    wich are delicious 
    for a summer aperitif.

    It is ready!